Une lettre de motivation requiert beaucoup d’attention et de travail. Malgré tout, on ne peut pas empêcher certaines erreurs de s’y glisser.

Les huit maladresses suivantes sont à éviter à tout prix :

1. Se tromper de destinataire.
En principe, on pourrait penser qu’il n’est pas bien compliqué d’écrire correctement le nom de la personne de contact ou de l’entreprise. Toutefois, des erreurs surviennent bien plus souvent qu’on ne le croit. C’est pourquoi il est préférable de vérifier l’orthographe par deux fois. Il n’y a rien de pire que de lire son nom mal orthographié. La façon la plus sûre de ne pas se tromper est de copier-coller le nom depuis une source fiable, comme le site internet de l’entreprise.

2 . Rédiger une lettre de motivation passe-partout.
Les recruteurs reconnaissent immédiatement les lettres de motivation standards. Évidemment, il est plus difficile de trouver l’inspiration pour rédiger sa propre lettre, mais ne succombez pas à la tentation d’envoyer toujours le même texte. Créez plutôt un modèle de base, que vous pourrez ensuite adapter aux différentes offres de stages pour lesquelles vous postulerez.

3. Utiliser constamment des formules toutes faites.
Les recruteurs n’apprécient pas vraiment que les candidats utilisent des formules toutes faites dans leur lettre : « Par la présente, je vous adresse ma candidature pour un stage de… ». Il s’agit bien de la phrase d’introduction la plus ennuyeuse que vous puissiez choisir. Au lieu de cela, vous pourriez vous mettre davantage en avant : « Étudiant ayant une expérience en... de... ans, je suis à la recherche de nouveaux défis… »

4. Aimerais, pourrais, souhaiteraisLe conditionnel est un temps à bannir dans une candidature. Même s’il paraît plus poli, vous devez absolument l’éviter et lui préférer de vraies affirmations. « Je serais fortement intéressé par ce défi… » Où est la vérité ? Vous pourriez – souhaiteriez – aimeriez ou le voulez-vous vraiment ? Écrivez plutôt : L’expérience que j’ai acquise jusqu’à présent correspond tout à fait au profil que vous recherchez. Mes compétences seront une plus-value pour votre entreprise.

5. Affirmer sans prouver.
« Doté d’un véritable esprit d’équipe… » Tout le monde peut l’affirmer. Aussi, essayez d’apporter des preuves de vos déclarations. Écrivez par exemple que vous vous êtes déjà parfaitement intégré dans des équipes composées de nombreux collaborateurs. De plus, les déclarations comme « Je suis très motivé » ou « Je suis résistant au stress » sont vides de sens. 99% des gens se disent “motivés et dynamiques” – soyez plus original. Essayez plutôt de donner les raisons pour lesquelles vous possédez ces qualités, en mentionnant vos expériences passées. Ainsi, vous pourrez même étendre ces qualités à d’autres domaines que celui du travail. Votre motivation et votre endurance peuvent par exemple être justifiées par la pratique intensive d’un sport. Veillez toutefois à trouver le juste milieu lorsque vous vous présentez. Ne vous lancez pas trop de fleurs, mais ne vous sous-estimez pas non plus.

6. Rédiger un roman.
Un recruteur reçoit chaque jour un grand nombre de candidatures sur son bureau. Efforcez-vous donc d’être aussi concis que possible. Dans l’idéal, rédigez un texte d’une page A4 maximum et séparez-le en deux ou trois paragraphes cohérents. Si vous possédez plusieurs expériences et qualifications pertinentes, votre texte peut être plus long. Ne revenez pas sur tous les jobs que vous avez eus depuis votre naissance, concentrez-vous plutôt sur votre expérience récente. Les retours sur vos expériences passées ne peuvent être justifiés que si celles-ci ont un lien avec la place pour laquelle vous postulez.

7. Choisir une typographie illisible.
Veillez à choisir une typographie lisible et une taille de police suffisamment grande. Évitez les fioritures ou les typographies originales. Un contenu trop dense n’est pas plus agréable à lire avec une taille de police 8. Les tailles de police 11 ou 12 sont plus adaptées. En choisissant une autre taille, vous courez le risque que votre lettre ne soit même pas lue. Pour une meilleure lisibilité, évitez de justifier votre texte. L’alignement à gauche permet à l’œil du lecteur d’avoir un meilleur point d’ancrage. Ainsi, le recruteur ne se perd pas trop vite dans le paragraphe.

8. Faire des fautes d’orthographe.
Les fautes d’orthographe, de grammaire ou de style (comme les répétitions par exemple) sont absolument interdites. Cela fait négligé et montre que vous avez rédigé votre lettre sans vous appliquer. Faites donc l’effort de relire correctement votre lettre. Voici quelques conseils : Ne comptez pas uniquement sur le correcteur automatique ! Il peut aussi laisser passer des fautes. Après avoir rédigé votre lettre de motivation, laissez-la poser un jour avant de la relire. En relisant tout de suite après la rédaction, vous laisserez passer plusieurs fautes. En prenant un peu de recul, ces fautes vous sauteront tout de suite aux yeux. Ayez recours au principe des « quatre yeux » et faites relire votre texte par une autre personne. Ainsi, vous pourrez également vous assurer que tout ce que vous avez écrit est pertinent et compréhensible.